Le but de ce billet n’est pas de rendre compte du contenu de chaque présentation, mais de livrer mon avis afin que vous puissiez choisir votre futur programme sur Parley’s. Les sessions que j’ai suivies sont centrées sur Java, mais variées : Reactive Apps, AngularJS, WebSocket, BitCoin, Classloaders, Hadoop, Tests, OSGi, Go et CDI.


Mouais

Je vais commencer par celles qui m’ont le moins intéressées. Tout d’abord, Do you really get Classloaders, par Olej Shelajev. Bien que je connaisse un peu le sujet, j’ai fait une présentation à Devoxx FR 2013, j’avais bien envie de voir comment un vrai spécialiste pouvait amener le sujet et apporter en plus. Malheureusement, l’orateur n’est certainement pas le plus expérimenté de ZeroTurnaround et ça n’a jamais vraiment décollé.

La session Hadoop @ Criteo ne m’a pas emballée non plus. Mais là c’est certainement parce que il me manque des pré-requis. En effet, les orateurs alternaient entre des généralités et des considérations très pointues, issues de leur expérience. Trop pointu pour moi.


La session sur OSGi était aussi décevante. Les orateurs n’étaient pas vraiment à l’aise sur scène, avec des slides et des démos peu adaptés à la taille de la salle. Messieurs, travaillez votre technique de présentation (ici ou ), vous porterez bien mieux votre message.

Pour la session Realtime Web avec Akka, Kafka, Spark et Mesos, je me suis peut-être laissé attirer par l’accumulation de buzz-words. En réalité, pour suivre la session, il fallait avoir des connaissances minimales sur tous ces produits. Ça allait donc trop vite pour moi.

Yeah

Parmi les sujets qui m’ont bien plus réjouis, je commencerai par le tout dernier, sur la SPI Weld et les extensions CDI. C’était un talk du sponsor Murex, qu’on n’a pas trop l’habitude de voir dans nos conférences. J’y suis allé méfiant, et finalement la session était enrichissante, sur la façon dont leurs équipes utilisent la puissance de CDI. Du concret, de la pratique. Intéressant. Une bonne surprise.

La présentation sur Bitcoin et les monnaies cryptographiques a aussi été très enrichissante. Probablement plus pour ma culture personnelle que pour un usage professionnel. Grégory Paul a parfaitement expliqué les aspects techniques de ces monnaies.


Pour la présentation Au secours, mon code AngularJS est pourri, le titre me parle directement, puisque, étant débutant en AngularJS, je suis très circonspect sur le code que j’arrive à produire. Le conseils de Thierry Chatel sont parfaits pour mon cas.

J’ai aussi passé un bon moment pendant la session Go pour Javaneros. Autant j’avais été déçu par la session de Francesc Campoy à Anvers, autant celle-ci était intéressante. Ne connaissant absolument pas le langage Go, j’en suis ressorti avec quelques notions qui suffisent à me donner envie de l’essayer. Et bravo pour le français de Francesc, y compris pour les termes techniques (ramasse-miettes,…).

Cette année, j’avais aussi envie de comprendre ce que signifiait vraiment Reactive. Je suis allé voir la session d’un maître en la matière, James Ward. Sa session a été très intéressante, avec des exemples en Play et Akka, sans Scala mais avec du Java 8. Par contre, j’ai toujours du mal avec cette tendance à s’appuyer sur du vocabulaire pompeux à tous les étages. D'ailleurs j’aurais dû demander à Jean-François Arcand ce qu’il pensait du « 2-way reactive », terme utilisé par James Ward pour conceptualiser les WebSocket. Malgré ce folklore, la session était très bien.

En parlant de Jean-François Arcand, j’avais déjà vu sa présentation sur Atmosphere au LyonJUG, et j’ai voulu voir ce qu’il avait à raconter sur l’API WebSocket de Java EE. Evidemment, les conclusions sont en faveur de l’usage d'Atmosphere, plutôt que l’API standard, mais Jean-François le fait avec beaucoup de talent et de bon arguments. J’en suis ressorti convaincu et ravi du moment passé.

Je vais terminer par la session qui m’a scotchée. C’est certainement plus sur la forme que sur le fond, mais Agnès Crepet et Guillaume Ehret ont fait une présentation sur les tests qui était terrible. Un vrai show, très bien préparé, bien huilé. Pour moi la meilleure des deux jours. Certains diront que je ne suis pas objectif, mais la salle était pleine et les retours des autres participants étaient positifs. Bravo à eux, ils ont fait une super session.

Bon ben voila

Je trouve que le niveau général des sessions à Devoxx France est vraiment élevé, peut-être même plus qu’à Anvers où chaque année je tombe sur une ou deux sessions franchement mauvaises. Même les sessions de sponsors étaient bonnes. J’attends maintenant que Parley’s publie les nombreuses sessions que j’ai ratées.