Mac c’est has been

Moi aussi je voulais être à la mode, j’ai donc décider de remplacer mon Mac Book Pro par un laptop Linux. Par contre, je ne suis sûr d’avoir exactement les mêmes raisons que la vague actuelle.

Mac et liberté

D’abord, je dois préciser que je n’ai eu que deux MacBook Pro dans ma vie. Et que je n’ai jamais idéalisé cette machine. Elle est pratique et efficace pour mon boulot, point.
J’ai toujours été méfiant par rapport à Apple et à ses logiciels. Pour être plus précis, j’ai toujours refusé d’avoir des fichiers dans un format supporté uniquement sur MacOS. Par exemple, je n’ai donc jamais utilisé la suite bureautique d’Apple. J’ai toujours préféré utiliser LibreOffice, même s’il est de moins bonne qualité. Ma liberté est plus importante que ma productivité.


Touch bar bashing

J’avais pris ma décision avant l’annonce des nouveaux modèles. Rien à voir avec la touch bar.

Peut-être avec la mémoire : être limité à 16 Go ne me gène pas trop en 2016, mais dans 3 ans, ça risque de faire léger. Pour le reste, la puissance du processeur est bonne (8Mo L3), le SSD en PCIe a l’air rapide.

La rencontre

L’expérience avec mon 1° MBP était positive. Je précise que ce n’était pas un retina. J’avais pu faire un upgrade de mémoire, et remplacer le HDD par un SSD, tout seul, pour quelques dizaines d'euros.

Les premiers accrocs

Pour le 2°, je n’avais plus le choix. Pour du 15", Apple ne proposait que du retina. Finie, la possibilité d’upgrade. Petite entaille dans ma liberté à disposer de mon laptop. J’ai accepté.

J’ai commencé à râler après un peu plus que 2 ans 1/2 , quand la batterie a commencé à déconner. Pas juste tenir moins longtemps hein. Avis de l’atelier Apple : c’est normal qu’après 2 ans, une batterie faiblisse. Bon en 17 ans de laptop, c’est la première qui déconne autant et aussi rapidement. Je dirais pas de chance, il me reste plus qu’à la changer.

La discorde

Là aussi, c’est plus le bon vieux MBP où on ouvrait le capot et on remplaçait la vieille batterie par celle commandée sur le web à 50 ou 80 €. Non, maintenant c’est retour à l’atelier et ça coûte plus de 200 €. OK ça ne fait pas plaisir, mais ce n’est pas complètement étonnant. C’est du Apple.

Donc, je prends rendez-vous au Genius Bar. Ça me bouffe une après-midi, pour que le gars me dise que ma batterie est HS et qu’il faut que je prenne rendez-vous (une autre 1/2 journée) pour la changer… et que ça prendra au minimum une semaine. 1 SEMAINE. Pas de délai, d’immobilisation.

Non, là c’est vraiment pas sérieux. Je n'en veux pas au technicien, mais le SAV devrait afficher clairement cette information sur son site web. Et j'en veux surtout à l’ingénieur qui a conçu un tel appareil et qui devrait être pendu par les couilles.

Le divorce

Donc au bout de 2 ans 1/2, il est normal de devoir bouffer 3 1/2 journées pour aller au genius bar et leur laisser mon ordi pendant au moins une semaine. Et que ça me coutera 220 €. Et que j’ai juste l’impression de me faire balader.

Donc, voilà. J’ai commandé un nouveau laptop. Sous Linux.